Les 150 ans de la ligne Paris-Creil, Goussainville 2009

goussainville2009affiche

Cette exposition s’est déroulée dans la Salle Pierre de Coubertin les 8, 9 et 10 mai 2009 lors des 150 ans de la ligne Paris – Creil.

Après une dizaine d’années de tergiversations (1833 – 1843), l’Etat se décide à construire la 1ère ligne de chemin de fer de Paris à Lille et l’inauguration a lieu le 14 juin 1856. La ligne passe alors par Pontoise et suit l’Oise pour rejoindre Creil, les machines étant à l’époque incapable de grimper la rampe de Survilliers, et les ingénieurs n’ayant pas voulu construire un tunnel de 3 kilomètres entre Marly la Ville et Survilliers.

Ce n’est qu’en 1846 que sera créée la Compagnie du Nord par la fusion de ces diverses compagnies, et qui durera jusque la nationalisation de 1938.

Quelques années plus tard, vu la nécessité d’assurer un service banlieue au nord de Paris et du fait de l’accroissement de la puissance des locomotives, la Compagnie du Nord décide de réactiver l’étude d’une ligne directe vers Creil pour raccourcir le trajet.

Deux itinéraires, déjà imaginés 20 ans plus tôt, sont à nouveau en concurrence :

  • un projet par Montsoult et Luzarches,
  • celui finalement adopté par Survilliers et Chantilly (l’objectif étant par la suite de réaliser une branche plein nord de Survilliers à Pont Ste Maxence par Senlis).
    La construction de 3 ouvrages d’art importants (viaducs de Commelles, de Chantilly et de Laversines) et un terrassement très important en feront la ligne la plus coûteuse du réseau nord.

La mise en service de la ligne se fera en 2 phases :

  • le tronçon St Denis – Villiers Le Bel sera inauguré le 10 mai 1859 pour la partie banlieue (les trains de banlieue pour Creil continuent à circuler par Pontoise)
  • la portion Villiers Le Bel – Creil sera ouverte le 01 juin pour les trains rapides.

Un gain de 17 kilomètres et d’une trentaine de minutes est alors ainsi réalisé.

Plus tard, en 1905, 2 voies supplémentaires sans quai seront rajoutées pour les trains rapides de St Denis à La Chapelle en Serval. Ces voies seront prolongées jusqu’à Orry La Ville en 1962, la 3ème voie pour Chantilly n’ayant été réalisée qu’en 1984.

Le 09 décembre 1958 a lieu le début de l’exploitation électrique, la fin de la traction vapeur intervenant en 1970. La mise à 4 voies de Orry La Ville à Creil ne s’est jamais réalisée, la mise en service de la ligne à grande vitesse LGV Nord ayant enlevé toute sa pertinence du fait du report du trafic grande ligne sur cette LGV.

L’artère Paris Nord – Creil, initialement la ligne la plus importante des lignes du Nord (et même de France, Creil ayant été une période la gare avec le plus grand nombre de circulations), est désormais dévolu à la desserte des trains Corail vers Amiens et Maubeuge, et au trafic grande couronne St Just et Compiègne, à la banlieue RER D et au trafic Fret.